Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de zombilix

Des nouvelles du P. Sprunt.

18 Juin 2009 , Rédigé par zombilix Publié dans #Textes zombies

Le P. Sprunt  effectue actuellement une série de conférences en Argentine dans le but de trouver le financement  de son programme d'expériences sur la régression moléculaire.
Le mois prochain,  Il participera en tant qu'expert au Z10 qui réuni les 10 pays les plus touchés par le phénomène zombie. Il terminera son périple à la mi-juillet en se rendant au congrès de zombilogie de Cotonou. Nous lui souhaitons d'enrichissantes rencontres et beaucoup de réussites pour ses projets.
 il nous a fait parvenir une compilation d'articles publié par le Clarin de Buenos Aires et le Pagina 13 relatant de bien curieux événements survenus dans la région de San Carlos de Bariloche.

 


Pour information: San Carlos de Bariloche est considérée comme la Suisse argentine. C'est aussi la capitale du chocolat sud américain,
les migrants suisses allemands et autrichiens ont retrouvé en ces lieux les montagnes et les lacs propices à l'implantation de leurs chalets de bois. Ainsi les rives du Nahuel Huapi offrent parfois le visage heïdilique des paysages des vals dans les Grisons.
La région est très touristique. On y croise des gringos fortunés, le plus souvent en 4x4, venus découvrir les paysages typiques de la Patagonie Andine.


Voici les deux premières traductions des articles envoyés.
 
Ou sont-ils?

 Dans la nuits du 10 janvier 2009,  Mlle Carlita Szépfenék âgée de 72 ans  a été réveillée par des bêlements anormaux de ses moutons. 

Carlita  possède prés de 30000 têtes de bétail réparties sur les de 23000 hectares de son domaine prés du Lago Steffen. Une grande partie des bêtes est à cette date de l'année rassemblée sur les terres bordant  la demeure familiale en vue de la tonte estivale (l'été argentin court de décembre à mai) . Célibataire, sans enfant, elle vit avec son père âgé de 102 ans. Adalbert  Szépfenék est né en Hongrie. Il fut naturalisé allemand en 1933. Il se porta acquéreur de l'estancia dés son arrivée en argentine en juin 1945.

Au petit matin les Szépfenék furent informés par leurs  gauchos de la disparition d'une centaine d' agneaux. Il ne pouvait s’agir d’une fuite du bétail car celui-ci avait été soigneusement parqué dans un enclos.  Mlle Szépfenék  se rendit à la gendarmerie pour signaler le vol aux autorités de San Carlos. Elle fut alors stupéfaite d'apprendre que sa plainte venait compléter une liste qui ne cessait de s’allonger depuis le matin  A l’heure de sa visite on atteignait le chiffre de 2500 agneaux considérés comme disparus dans l’ensemble des fermes de la région.

Aucun suspect  Aucune trace de véhicules, aucun indice permettant d’identifier un éventuel prédateur. pas la moindre piste pour étayer une quelconque théorie. Au soir du 10 janvier le Commandante Mayor Pozzo  de la gendarmerie de Bariloche dut constater le bilan de 4898 ovins enlevés.
"Nous avions déjà eu à subir quelques rapts de bétail commis par des revendeurs peu scrupuleux mais la logistique à déployer pour kidnapper 5000 agneaux sans se faire remarquer  dépasse de loin ce que l’on peut imaginer. Ces disparitions sont un véritable mystère" a t’il déclaré au nombreux journalistes présents en fin de journée.

 

 Art par:  Augusto Panchella.    Clarin de Buenos Aires  le 11 janvier 2009

  

 

les agneaux fantômes : première piste?

Nous vous avions informé des faits étranges qui se sont déroulés à San Carlos de Bariloche dans la nuit du 10 au 11 janvier. Nous avons appris récemment que ces disparitions d'agneaux s'étaient répétées jusqu'au 21 janvier.

"Bien que n'atteignant pas l'ampleur de la première nuit, le phénomène a perduré une dizaine de jours en allant decrescendo pour disparaître totalement le 21 janvier." nous a déclaré le Commandante Principale Philippi qui remplace le Commandante Mayor Pozzo  muté à Rio Gallegos.
- Nous avons pensé qu'il était préférable pour les besoins de enquête de ne pas ébruiter ces faits nouveaux

-  Justement à propos de l'enquête, progressez-vous?

- Nos hommes y travaillent. nous avons reçu l'aide d'une équipe de la police scientifique de Buenos Aires, nous communiquerons les résultats en temps voulu.

- la rumeur fait état de témoins des événements qu'en est-il?

- Effectivement, nous avons recueilli  quelques témoignages. Ils sont à l'étude. 

Faute d'informations supplémentaires, les théories les plus folles sont échafaudées par la population on parle d'extraterrestres, on ressort des articles relatant la présence d'ovni dans le ciel de Bariloche en août 1995. Chacun y va de ses élucubrations et tous ont un avis sur la question. On organise des processions à Sainte Rita, à la Vierge, à tous les saints du calendrier. On ressort des rites chamaniques des tribus Vuriloche et  Pehuenche. Des tours de garde sont organisés au cas ou  "les diables" reviendraient. Adalbert  Szépfenék qui vient de fêter ses 103 a repris du service et  organise des milices. Leurs  véhicules lourdement armés sillonnent toujours les estancias.

il y a bien les témoignages de quelques paysans et bûcherons vivant prés des forêts d'Arrayanes.  Les uns disent avoir vu roder un groupe d'une dizaine d'individus à la posture étrange et inquiétante. D'autres parlent de fantômes se déplaçant sporadiquement à la vitesse de l'éclair. D'autres encore évoquent un grand barbu portant poncho menant un groupe de vagabonds dégingandés aux mines peu rassurantes. Un fait relie tous ces témoignages: ils ont été recueillis dans les bars de la ville avant d'être enregistrés à la gendarmerie. Les propos tenus sont souvent confus et incohérents. Ils ont été enregistrés avec beaucoup de circonspection. On aura tôt fait de les mettre sur le compte d'un abus de Quilmes, et même les plus superstitieux, raillent déjà leurs auteurs en les traitant de cervelles de "pudu pudu" * 
 

Art. par: Kevin miguenez    Pagina13  San Carlos de Bariloche  

 
*Petits cerfs qui peuplent les forets d'Arrayanes sur la péninsule de Quetrihue, ils ont inspiré Walt Disney pour le dessin animé "Bambi".
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article